La souscription à une assurance auto est obligatoire non seulement pour les véhicules, mais aussi pour les motos. Mais, pour les propriétaires de motos et de scooter sans BSR, la souscription souffre parfois de quelques difficultés. Néanmoins, il est possible de le faire. Il suffit de connaitre les conditions dans lesquelles il faut le faire. Lisez donc cet article, pour s’en apercevoir.

Que comprendre par le BSR ?

Le BSR est le Brevet de Sécurité Routière. C’est en réalité un document qui permet de donner l’autorisation de conduire un scooter. Vous trouverez plus d’explication ici. Pourtant, il est possible de conduire un véhicule sans le BSR. Il faut que deux conditions soient réunies avant de le conduire. Il faut d’abord que le conducteur soit né avant le 31 décembre 1987. La deuxième condition est que le scooter ne doit pas dépasser le 50cc. Alors, si vous êtes né en 1988, vous devez détenir obligatoirement le BSR avant de conduire un scooter. À défaut, il faut présenter un justificatif équivalent européen qui n’est rien d’autre que le permis AM. L’obtention de ce permis est subordonnée à une formation précise. Et, elle est destinée à ceux qui ont au moins 14 ans.

Les conditions pour assurer un scooter sans BSR

Il est bien possible d’assurer un scooter sans Brevet de Sécurité Routière. Pour le faire, il faut que trois conditions soient respectées. Il s’agit d’avoir l’âge légal pour souscrire l’assurance, de choisir la formule de l’assurance et de prendre en compte le prix de l’assurance. En effet, c’est une obligation de respecter l’exigence par rapport à l’âge légal avant de procéder à la souscription. Vous trouverez des lois qui cadrent cette disposition. Après vous pouvez procéder aux choix de la formule de l’assurance. Mais, il ne faut pas faire le choix ex nihilo. Il faut se baser sur votre profil et sur votre budget. Ce sont ces conditions qui vous permettent d’assurer votre scooter.