Ferrari et Porsche sont deux marques dont tous les fans du monde des quatre roues rêvent toujours. En fait, même les modèles qui ne sont plus à la pointe de la technologie comme la Ferrari California attirent notre attention. Et aussi celle de rivaux, comme la nouvelle Porsche 911, par exemple. Lequel des deux nous reste-t-il ? Choix difficile...

Ferrari California

La Ferrari California, surnommée T au milieu de sa vie commerciale, est le prédécesseur de la Ferrari Portofino, et même aujourd’hui, elle se distingue par sa silhouette aérodynamique qui, en plus d’un look sportif, ajoute de l’élégance en abondance. De plus, sa nature décapotable offre cette distinction supplémentaire que seul ce type de véhicule peut nous offrir. Le capot, d’ailleurs, ne prend que 14 secondes pour s’ouvrir et se fermer. Malgré l’attrait des visuels, la chose la plus intéressante à propos de la Ferrari California est sous sa peau. On se réfère, bien entendu, à son moteur, qui n’est ni plus ni moins qu’un V8 turbo de 3855 centimètres cubes en injection directe. Il développe une puissance de 560 ch et un couple maximal de 755 Nm, suffisamment de chiffres pour effrayer le pilote le plus courageux. Associés au moteur, nous avons une transmission automatique à double embrayage. En termes de performances, la Ferrari California T est capable d’accélérer de 0 à 100 km/h en seulement 3,6 secondes, alors qu’il faut 11,2 secondes pour atteindre 200 km/h. Et tout cela en réalisant une réduction de consommation de 15 % par rapport à son prédécesseur, même si ce ne seront pas les données qui inquiètent le plus son propriétaire...

Porsche 911

La nouvelle génération de la Porsche 911, connue sous le nom de 992, est équipée d’un moteur biturbo de 3,0 litres qui élève sa puissance à 450 ch dans le cas des variantes carrera S et carrera 4 S. Ce sont, pour le moment, celles qui ressemblent le plus à la California, car la Carrera reste à 385 ch. Les avantages de la nouvelle 911 sont tout aussi impressionnants. Par exemple, la Carrera 4S est capable d’accélérer de 0 à 100 km/h en 3,2 secondes au mieux, tandis que la version groupe motopropulseur ne baisse que d’un dixième sur la route. Dans les deux cas, on parle d’un couple maximal de 530 Nm, en plus d’une vitesse maximale pouvant atteindre 308 km/h.